Ergonomie et Télétravail : comment télétravailler dans de bonnes conditions ?

Par Isabelle Ramuz-Vandamme

La mise en‭ ‬œuvre du télétravail doit se préparer‭, ‬surtout au domicile du salarié‭. Car le télétravail n’exonère pas l’employeur de sa responsabilité en matière de prévention des risques professionnels, qui sont amplifiés par la distance et l’isolement . Les règles en matière d’ergonomie, de santé et de sécurité doivent s’appliquer aux salariés en télétravail dans les mêmes conditions qu’en présentiel.

teletravail ergonomie

Ergonomie : Aménager un poste de télétravail adéquat au domicile, est-ce possible ?

Le télétravail à domicile suppose un environnement de travail qui permet de se concentrer et de retrouver les conditions professionnelles du bureau en terme de confort et d’ergonomie. Les règles mises en place dans l’entreprise pour assurer le confort et la sécurité des salariés doivent au maximum être suivies dans l’environnement à domicile. Il s’agit de s’assurer que les individus bénéficient de l’espace, des ressources et des outils adéquats pour réussir.  

Un aménagement non ergonomique du poste de travail informatique (absence de clavier et de souris déportés, installation sur la table de repas ou la table basse de salon avec un siège non prévu pour cet usage et non réglable) génère des contraintes posturales ou articulaires pouvant aboutir à l’apparition de troubles musculo-squelettiques (TMS).
Pour s’en prémunir, l’espace de travail doit être configuré en suivant les mêmes préconisations que celles pour concevoir un poste au bureau, avec un mobilier et des équipements de communications adaptés : écran réglable positionné à hauteur des yeux, fauteuil ergonomique ajustable,…

Quiconque est assis à un bureau pendant une longue période doit se sentir à l’aise pour rester productif et disposer d’un lieu dédié et isolé pour préserver la séparation entre sphère privé / sphère professionnelle et favoriser la concentration.

L’espace se doit d’être bien éclairé en lumière naturelle : la lumière du jour apporte une contribution importante car elle a un impact majeur sur notre productivité. Des espaces éclairés uniquement en la lumière artificielle ont des conséquences sur le sommeil, et donc sur la concentration et la vigilance.
D’ailleurs le Code du travail impose le recours à la lumière naturelle pour procurer aux salariés un environnement propre à un bon équilibre physiologique et psychologique, notamment en atténuant les effets néfastes sur le rythme circadien que produit le confinement dans des locaux aveugles.

Bien travailler à domicile

Le paradoxe c’est qu’actuellement ces paramètres de confort, de sécurité et d’ergonomie sont difficilement maîtrisables par l’employeur, qui ne peut intervenir sur le domicile de ses employés comme il le ferait sur ses locaux.
Cependant il peut demander la conformité de l’espace de travail et de l’installation électrique du logement par une attestation sur l’honneur du salarié. Une liste récapitulative des points clefs pourra être remise au salarié afin d’auto-évaluer les conditions de travail à son domicile.
En cas de non-conformité, sous réserve de l’accord explicite du salarié et d’un délai de prévenance suffisant, l’entreprise peut proposer la visite du domicile par les représentants élus du personnel, les services santé au travail ou par un tiers extérieur habilité, afin de proposer des ajustements éventuels.

L’organisation des activités du télétravailleur doit aussi lui permettre de soulager la sur-sollicitation visuelle et posturale :

  • Alterner visioconférences et appels téléphoniques pour limiter le temps d’écran.
  • Varier les utilisations de l’ordinateur entre utilisation active ou plus passive (lecture par ex.).
  • Structurer la journée en prévoyant régulièrement des pauses toutes les deux heures pour quitter la position assise, se lever, s’étirer, marcher et soulager aussi la vision.
  • Pratiquer la déconnexion : renseigner son agenda sur les temps déconnectés, s’imposer de ne pas travailler le soir et le week-end

Ces quelques bonnes pratiques ne prétendent pas à l’exhaustivité. Mais, si elles sont bien appliquées, alors le salarié pourra se prémunir contre un certain nombre de facteurs de risques pour sa santé.

Notre experte

Isabelle Ramuz-Vandamme

Ergonome du Travail
ergonomie-visuelle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sur le même sujet...

EvénementTélétravailLabellisation

Echanges sur le télétravail entre Incitu et HPE France

Le renouvellement du label WIWO par HPE...
Lire la suite
Organisation du travailTélétravail

AXA France décroche le niveau expert du Label WIWO, Work in Work Out

Lire la suite
EvénementTélétravailÀ la une

Webinar : Incitu invite la MAIF à partager son expérience du télétravail généralisé

Incitu et la MAIF vous donnent rendez-vous...
Lire la suite