Labellisation du télétravail et renforcement de la marque employeur

Le télétravail s’est fortement développé depuis la pandémie de COVID-19. En 2022, 33 % des salariés français y ont eu recours. Dès 2017, Incitu mène une première réflexion sur l’intérêt de rendre visible les pratiques du télétravail à domicile, puis lance les premiers travaux visant à créer un label début 2019. Objectif : aider les entreprises à renforcer leur marque employeur pour mieux attirer et fidéliser les talents. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les 4 niveaux du Label WIWO.

Des personnes lisant des informations sur le label WIWO en ligne

Les 4 niveaux du label WIWO

Pourquoi le Label WIWO compte-t-il plusieurs niveaux ?

          Refléter les différences de maturité des entreprises

Les experts d’Incitu travaillent dès 2019 sur la définition du référentiel du Label WIWO. Ils mènent alors une étude comparative de sociétés disposant d’une solide expérience du télétravail. Objectif : identifier les bonnes pratiques et les modes d’organisation existants.

À cette occasion, ils constatent de grandes différences de maturité sur le sujet d’une structure et d’un secteur à l’autre. « Afin de refléter ces écarts de pratiques et d’importance accordée au télétravail, nous avons décidé de créer quatre niveaux de label » résume Stéphane Théry, responsable du développement et du programme de labellisation WIWO.

C’est ainsi que Standard, Premium, Master et Expert deviendront les 4 niveaux du Label WIWO.

 

            Promouvoir une amélioration continue des process 

La deuxième raison ayant motivé cette gradation était de permettre aux entreprises labellisées de s’inscrire dans une démarche d’amélioration continue.

Pour les organisations, quel que soit le niveau obtenu, le label WIWO fonctionne comme une incitation à progresser pour accéder au palier supérieur.

 

Label WIWO : quels sont les prérequis pour atteindre le niveau le plus élevé ? 

Contrairement aux idées reçues, le nombre de jours télétravaillés ne constitue pas un critère pour se voir octroyé le niveau Expert, comme l’explique Stéphane Théry : « Une entreprise doit avant tout justifier d’une réelle volonté de déployer le télétravail et de mettre en place des bonnes pratiques correspondant aux 9 engagements du référentiel WIWO ».

 

Afin d’attribuer un niveau, les auditeurs du Label WIWO vont notamment se concentrer sur :

  • La stratégie guidant la mise en place du télétravail et la manière de la communiquer aux collaborateurs ;
  • L’intégration d’un maximum de parties prenantes dans le projet (DRH, managers, syndicats, télétravailleurs, non-télétravailleurs, CSE…) ;
  • Le niveau de confiance et d’adhésion de tous à l’organisation du télétravail proposée ;
  • Les conditions d’accès au nombre de jours télétravaillés et la souplesse accordée au salarié pour choisir le ou les jours qui lui conviennent le mieux ;
  • La mise en place d’alternatives au domicile pour exercer le télétravail ;
  • La qualité des outils et des équipements informatiques fournis ;
  • L’accompagnement au changement, la pédagogie et la formation proposés ;
  • L’adaptation des politiques managériales afin de garantir un équilibre entre performance et autonomie des collaborateurs.

« Une entreprise ne proposant qu’un jour de télétravail par semaine, mais répondant à l’ensemble de ces critères, peut tout à fait décrocher un niveau de label élevé » indique Stéphane Théry.

 

Label WIWO : 3 exemples de bonnes pratiques autour du télétravail

            Proposer des alternatives au domicile quand les collaborateurs le demandent 

Dans de nombreuses entreprises, le télétravail a été mis en place dans l’urgence lors de la pandémie de COVID-19. Isolement, hausse des risques psycho-sociaux, promiscuité familiale… Pour beaucoup de salariés, cette situation a révélé que le logement n’était pas toujours le lieu le plus adapté pour télétravailler dans de bonnes conditions.

C’est pourquoi le Label WIWO valorise les structures proposant aux télétravailleurs des alternatives au domicile. « Financer la location de bureaux individuels dans des espaces de coworking ou des tiers-lieux permet au salarié de disposer d’équipements de qualité pour travailler en sécurité tout en côtoyant d’autres personnes. Ceci lui permet de maintenir un lien social », résume Stéphane Théry.

 

            Développer un management adapté

Au quotidien, le manager est chargé de maintenir un équilibre entre la performance et la qualité de vie de son équipe. « Le travail en distanciel est malheureusement souvent révélateur de carences managériales, certains managers souhaitant avoir un contrôle absolu sur le travail de leurs collaborateurs lorsqu’ils sont éloignés physiquement », prévient Stéphane Théry.

Le manager en travail hybride doit tenir compte de cette distanciation en développant la confiance dans la façon de piloter son équipe. Il doit par exemple revoir sa manière d’organiser et conduire les réunions ou encore définir le passage à un contrôle au résultat, plutôt qu’au temps passé derrière l’écran. L’audit de labellisation a aussi pour objectif de vérifier que le management de proximité répond à ces critères de qualité.

 

            Formalisation du télétravail et pédagogie

Une entreprise ne peut pas démarrer le processus de labellisation WIWO si elle ne respecte pas les obligations juridiques et légales de formalisation du télétravail (accord d’entreprise ou charte). Ces éléments sont passés en revue lors d’un premier audit documentaire.

Au-delà, il est important de formaliser le cadre et les conditions du télétravail (nombre de jours télétravaillés, équipements, alternatives au domicile…) et d’en faire la pédagogie auprès des collaborateurs.

 

Quelle est la durée du Label WIWO ? 

Un audit de renouvellement est organisé 18 mois suivant l’attribution du label. Il permet soit de renouveler au même niveau d’exigence, soit d’évoluer sur un niveau supérieur ; sous conditions d’avoir réuni les bonnes pratiques nécessaires. Il peut arriver aussi que l’entreprise soit démarquée, faute de pouvoir respecter le niveau d’exigence requis.

 

Indépendamment de cet audit, un audit de suivi est réalisé 12 mois après la date d’attribution afin de vérifier si l’entreprise respecte toujours les conditions d’accès au niveau du label obtenu. C’est également la possibilité d’augmenter de niveau selon les efforts entrepris depuis. L’audit de suivi est l’occasion de profiter du rapport d’audit pour renforcer leur organisation du télétravail.

 

Vous souhaitez justifier des bonnes pratiques de votre entreprise autour du télétravail pour améliorer votre marque employeur ? 

N’attendez plus pour déposer votre candidature en vue d’obtenir le Label WIWO !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sur le même sujet...

Pédagogie Label & Certification

Certification de compétences

Vous souhaitez faire certifier vos compétences en...
Lire la suite
Pédagogie Label & Certification

Étapes d’un audit de labellisation

Label télétravail et entreprise : du dépôt...
Lire la suite
Pédagogie Label & Certification

Jury de labellisation WIWO : comment ça se déroule ?

Tout savoir sur le jury de labellisation...
Lire la suite