Nomade digital : tout savoir sur ce nouveau mode de vie et de travail

Vous est-il déjà arrivé d’avoir envie de tout plaquer pour aller travailler ailleurs, sous des latitudes plus clémentes ? Eux l’ont fait ! Les nomades digitaux ont choisi d’exercer un métier en distanciel, dans un autre pays. Le nomadisme digital s’inscrit dans les nouveaux modes de vie et de travail très en vogue. Qui sont ces télétravailleurs à 100 % ? Dans quelles conditions pratiquent-ils leur activité professionnelle ? Incitu lève le voile.

Digital nomad travaillant depuis la piscine

Portrait-robot du digital nomade

Le nomadisme digital fait partie des nouvelles tendances émergentes de l’ère post-covid. Ce mode de travail séduit tout particulièrement les générations Z  et Y. Ces travailleurs ont besoin de trouver du sens dans leur métier. Le travail n’est pas juste un moyen de gagner sa vie. Il doit leur permettre de s’épanouir. Et pour certains, cet épanouissement passe par le voyage.

« On ne vit qu’une fois ». Épris de liberté, avides de découvertes et conscients que la vie est courte, les nomades digitaux aspirent à pratiquer une activité professionnelle offrant suffisamment de flexibilité pour leur permettre de voyager librement.

Ils aiment explorer le monde et ne jamais se sentir rattachés à un seul endroit. Ces nomades digitaux décident de leur lieu de vie et de la durée pendant laquelle ils y restent. Ces décisions ne compromettent pas leurs engagements professionnels. Ils continuent à exercer leur travail où qu’ils soient.

Salariat et nomadisme digital : l’exemple du travail en remote

Le nomadisme digital n’est pas l’apanage des indépendants. Certains nomades digitaux sont des salariés. L’essor du télétravail, la digitalisation des entreprises et le développement des outils de conférence en ligne ont rendu possible cette nouvelle pratique. Une condition sine qua none est bien sûr que la profession puisse s’exercer exclusivement en ligne.

Ce télétravail  à 100 % est aussi appelé travail en remote. Il vient de l’anglais « remote » qui signifie « isolé ». Ce professionnel travaille à distance pour l’entreprise, sans contraintes géographiques. Une présence ponctuelle dans les bureaux de la société peut être prévue. Lorsque ce n’est pas le cas et que le travail s’effectue uniquement en dehors de celle-ci, on parle de travail en full remote.

Quels sont les avantages de ce nouveau mode de travail pour les salariés et les entreprises ?

Ce mode de travail comporte de nombreux avantages pour le salarié, mais aussi pour l’entreprise.

Les avantages pour le salarié

Voici quelques-uns des avantages du travail en distanciel à 100 % pour le salarié :

  • Une flexibilité en termes d’horaires : il peut organiser son travail comme il le souhaite, le principal étant que ce soit fait.
  • Une flexibilité géographique : il travaille d’où il veut, sans perdre de temps en trajet. Le seul impératif est de disposer d’un ordinateur et d’une bonne connexion Internet.
  • Une meilleure productivité car il travaille dans un cadre agréable qu’il a choisi et où il se sent bien, aux horaires qui lui conviennent.

Les avantages pour l’entreprise

Travailler avec un nomade numérique offre également des avantages à l’entreprise :

  • Plus de choix en termes de talents car la localisation géographique n’est plus une contrainte. Un véritable atout étant donné les difficultés pour les entreprises de recruter de nouveaux talents et de les garder.
  • Une diminution des coûts de location de bureaux et de fournitures pour l’entreprise en cas de télétravail à 100 %. Contrairement au travail hybride, le remote worker n’est jamais présent sur le site. Il n’est donc pas nécessaire de lui réserver un espace de travail.
  • Une plus grande productivité et des risques psychosociaux réduits. À l’instar du slashing, ce mode de travail a un impact significatif sur le bien-être des travailleurs. C’est donc une solution pour lutter contre l’absentéisme, le burn-out et le turnover.

Comment l’entreprise peut-elle s’adapter aux travailleurs nomades ?

Les entreprises peuvent être frileuses en raison de l’absence de cadre juridique spécifique. La solution ? Ajouter un avenant au contrat de travail classique.

Pour attirer le travailleur au sein de l’entreprise, il est important de lui offrir une grande flexibilité. Le travail hybride avec de longues périodes sans présence au bureau ou le télétravail à 100 % font partie des pistes pour recruter de nouveaux talents.

Comment les garder et travailler efficacement malgré la distance ? Voici quelques conseils pour une collaboration pérenne et optimale :

  • S’équiper d’outils de communication en ligne performants.
  • Garder la cohésion d’équipe malgré la distance. Les managers des entreprises qui recrutent des nomades digitaux devront se former à ce nouveau mode de travail afin d’adopter un style de management capable de fédérer l’ensemble de l’équipe, tant les membres présents que ceux travaillant à distance.
  • Maintenir le droit à la déconnexion pour ses salariés, malgré des fuseaux horaires différents, par exemple.

Le digital nomadisme, c’est bien plus que le voyageur qui cherche de petits boulots pour survivre, laptop sous le bras. Ce mode de travail séduit de nombreux travailleurs, dont les cadres. Il est donc essentiel pour les entreprises de s’y adapter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sur le même sujet...

Organisation du travailTélétravail

AXA France décroche le niveau expert du Label WIWO, Work in Work Out

AXA France est la nouvelle entreprise labellisée...
Lire la suite
Organisation du travailCollectif Incitu

Entreprise : garantir la qualité de vie au travail à l’heure du digital

Comment garder une relation humaine à l’heure...
Lire la suite
Organisation du travailParoles d’experts

Les grands enseignements de notre webinaire avec la MAIF

Créer un contexte propice au télétravail, instaurer...
Lire la suite