Télétravail à domicile : enjeux et revendications

27 janvier 2022

EvénementTélétravail

Le 25 janvier dernier, Incitu comptait parmi les invités du webinaire stratégique de la Fondation du Domicile « Après 2 ans de crise sanitaire, quels enseignements pour le domicile ? ». Nathalie Fajnzyn, responsable du département développement et projets stratégiques, et Stéphane Théry, chef de projet du Label WIWO, ont présenté les nouvelles revendications et les nouveaux enjeux liés au télétravail à domicile.

Webinaire Fondation du Domicile

Crise sanitaire : un avant et un après pour le télétravail

La période de confinement a constitué un moment hors du temps pour le télétravail dans la mesure où il a été mis en œuvre à 100% pour presque tout le monde, 5 jours sur 5 au domicile.

Avec la crise sanitaire, il est devenu un fixateur des bonnes pratiques car si en 2017 on comptait 3%* de personnes à télétravailler, les télétravailleurs représentent aujourd’hui 47% en 2022. « Le télétravail à domicile s’est en effet installé comme un levier croissance et de pérennisation de l’activité des entreprises. C’est un élément fondamental de l’organisation du travail », explique Nathalie Fajnzyn.

Par ailleurs, aujourd’hui, revenir au bureau 5 jours sur 5 est inconcevable pour beaucoup d’actifs. Le télétravail s’inscrit dans la révolution actuelle et future que connaît le monde du travail, avec une digitalisation massive des pratiques. En ce sens, il est un accélérateur des mutations de notre société.

Que signifie « télétravailler » en 2022 ?

Aujourd’hui, le télétravail n’est pas 100% à domicile, ni 100% en entreprise. Il peut être hybride avec une alternance entre aller au bureau et être à la maison. Il intègre de nouvelles attentes des individus et leur offre des opportunités :

  • Flexibilité et autonomie dans l’organisation
  • Meilleure conciliation des temps de vie
  • Digitalisation des outils et des réunions

Télétravail à domicile, entre principe de liberté et enjeux de mobilité

Le choix du lieu de vie est une liberté fondamentale de l’individu. Il influe sur la manière de concevoir le télétravail à domicile. Bien télétravailler chez soi est primordial.

Pendant le confinement, le télétravail à domicile a engendré une migration des individus, avec notamment le déménagement de franciliens vers les territoires. Intégrer des nouveaux travailleurs qui ont déménagé pour exercer leur choix de lieu de vie est ainsi l’un des enjeux auxquels sont confrontées les DRH aujourd’hui.

Enjeu qui va au-delà des entreprises et impacte les territoires. Sera-t-il nécessaire d’accueillir, voire de favoriser cette mobilité en proposant un cadre de vie attractif pour accueillir les nouveaux arrivants ? Et si le télétravail à domicile était une opportunité pour redynamiser des territoires ?

Organisation du travail : à l’aube d’une nouvelle ère…

A travers le télétravail, de nouvelles formes d’organisation du travail ont émergé et d’autres restent à inventer, à repenser : nomadisme, flex office, travail hybride… Le rapport au travail, au lieu de travail et au management évolue. L’arrivée sur le marché des digital natives bouleverse déjà les pratiques.

« Espace, matériel, place de la famille, organisation du foyer, rôle des individus, séparation entre vie professionnelle et vie personnelle…, ces évolutions invitent à repenser le domicile », indique Stéphane Théry. En fonction des besoins, d’autres solutions existent comme les tiers-lieux, le corpoworking, les espaces de coworking

Un accompagnement et une montée en compétences nécessaires

Ce qui était du télétravail assez ponctuel en 2017, non véritablement formalisé et organisé au sein de l’entreprise et du domicile, est aujourd’hui un mode d’organisation du travail entré dans les mœurs. « Mais sa mise en place nécessite un accompagnement au sein de l’entreprise : développement des compétences, formation… C’est une revendication majeure », souligne Nathalie Fajnzyn.

La digitalisation des outils implique une montée en compétences permanente des télétravailleurs. Des compétences à accompagner, à valoriser. De nouveaux métiers émergent également, comme des référents télétravail. Le télétravail pose ainsi de nouveaux enjeux de recrutement et de fidélisation aux entreprises. Prenons l’exemple de la qualité de vie au travail. C’est aujourd’hui un sujet qui dépasse les murs de l’entreprise. Alors demain, vers une qualité de vie du travail à domicile ?

*Rapport d’information enregistré à la Présidence du Sénat le 22 octobre 2021 au nom de la délégation sénatoriale à la prospective sur « 8 questions sur l’avenir du télétravail, vers une révolution du travail à distance ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sur le même sujet...